Alors que certains services de média-blogging choisissent de réduire la voilure ou peinent à trouver leur voie, d’autres progressent vers ce qui me semble être l’évolution naturelle des réseaux sociaux. En tous cas les réseaux sociaux personnels.

Utterli fait partie de ces pionniers qui ont commencé par explorer les voies du web 2.0 en proposant un service original, complémentaire des autres : le phone-blogging. Il était possible de déposer des commentaires audio en appelant un numéro de téléphone local.

Aujourd’hui, il a revu sa stratégie et s’est recentré sur le concept de réseau.
Il est toujours possible d’y poster par téléphone, mais il est désormais possible d’enregistrer directement son message sur le web ou de l’envoyer par email. On peut, en plus, ajouter des contribution textuelles ou vidéo, toujours grâce aux même moyens : téléphone, email ou web.

Là où Utterli s’approche de ce que j’attend d’une plate-forme sociale, c’est que tout cela prend place, à la convenance de l’internaute, au sein d’une timeline publique, de la timeline d’un utilisateur particulier ou de sa propre timeline. des conversations se nouent ainsi, mêlant les divers médias. Les envois s’effectuent en mode public ou privé.

Enfin, je garde le meilleur pour la fin : on peut créer des groupes, ouverts ou fermés, afin de fédérer des conversations autour d’un thème ou d’un groupe de personnes.

Bien entendu, tous les contenus sont exportables sous divers formats.

D’aucun diront que tout est un peu touffu et pas facile d’accès. Mais je pense que c’est un effort payant et qu’il doit être possible de simplifier tout cela. Nous en somme encore aux début des plate-formes sociales.

Bref, je ne peux que vous encourager à découvrir Utterli.
Et si le coeur vous en dit, rejoignez le groupe phileasfriends.
On n’y trouve que des amis et ce qu’on y dit reste entre nous 😉

1 comment

  1. l'épicier Normand 3 octobre 2008 at 7:57

    Reply

    Cela me semble trés intéressant, a suivre dans les prochains jours …

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *