Twitter introduit des restrictions aux applications tierces exploitant son API, notamment en limitant le nombre utilisateurs. Impossible dans ces conditions d'envisager de créer une application tierce puisqu'elle ne pourra jouir que d'une audience limitée. Twitter est-il en  train de tuer l'écosystème qu'il a jadis encouragé pour reprendre la maîtrise de sa base d'utilisateurs ?

A moins que cela n'augure, comme c'est le cas de l'API Google Maps, des licences débridées mais payantes. Une solution de monétisation finalement très classique : facturer l'usage. Twitter nous avait pourtant habitués à une plus grande créativité dans ses approches systémiques.

Source : www.zdnet.fr

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *