twhirl-intro-screensCa faisait un moment que je ne vous en avais pas parlé. J’avais été séduit par l’outil et il m’a permis d’entrer dans le monde merveilleux des réseaux sociaux. Quelques mois de frénésie et d’insomnie à échanger avec les esprits les plus fins et les plus alertes de la blogosphère francophone directement ou indirectement liés à mon expérience Seesmic. Mais l’agitation de la rentrée aura eu raison de mon assiduité et, suivant le mouvement de mes potes francofous, j’ai lentement laissé tomber Seesmic. Je n’aurai même pas tenu un an.

Beaucoup de théories s’affrontent pour expliquer ce mouvement de désaffection qui n’est pas propre à la communauté francophone. La plus évidente, à mes yeux, repose sur la lassitude et le changement de ligne éditoriale, motivée par les circonstances économiques. La lassitude d’attendre les évolutions promises et qui ne viennent pas, au premier rang desquelles les fameux groupes (encore et toujours plébiscités), publics et privés. Un changement de positionnement économique qui a mené à un changement de ligne éditoriale. Exit les équipes d’animation des communautés, les équipes de production de contenus. Vinvin s’envole vers d’autres challenges. Désormais livrés au vide sidéral, nous nous sommes fatigués de maintenir la timeline sans savoir accuillir les nouveaux arrivants, toujours plus nombreux. Consacrer du temps au service, d’accord, mais pas sans perspectives d’évolution.

Pourtant ce changement de stratégie, qui assure dit-on la pérennité du service pour 3 ans, nous apporte quelques belles surprises. Elles ont été longtemps attendues et méritent bien aujourd’hui d’être relevées.

Seesmic sort de la boîte, c’était déjà le cas depuis la création du player embarqué version 1, puis 2. Plus besoin de se connecter au site pour lire et enregistrer les vidéos. Mais on était encore lié au navigateur. Il prend aujourd’hui encore plus de corps et devient enfin complètement intégré à Twhirl, le service de gestion twitter / Seesmic sous Adobe Air. Racheté début 2008 par Seesmic, Twhirl proposait déjà le visionnage des vidéos. Il propose désormais l’enregistrement. Signalons que la nouvelle version 0.9 intègre une série d’améliorations dans la gestion de Twitter

Voilà une belle évolution qui concrétise de façon assez convainquante le souhait de Loïc Lemeur de faire de Seesmic une plate-forme de services indépendante de son support initial. Reste à y adjoindre, enfin, ce qui le rendra réellement utile : la conversation au sein de groupes autour d’un thème commun, indépendant de la timeline publique. On pourra alors parler d’un service à valeur ajoutée (si l’on excepte que son existence est déjà une valeur en soi ;-)).

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *