manchette_lemonde

En des temps où certains d’entre-vous n’étaient même pas nés, des temps où l’entrepreneur n’avait que pour seule obsession de gagner un maximum d’argent, de conserver un corps d’athlète et ne disposait donc que de très peu de temps pour se cultiver ou même s’informer, des expériences de dématérialisation voyaient le jour. On rêvait alors de recevoir l’information à domicile et de pouvoir la stocker…

En témoigne cette expérience menée en 1981 par le San-Francisco Examiner : la transmission du journal par la ligne téléphonique. Temps de chargement : 2 heures à raison de 5 dollars de l’heure. pas de concurrence pour le vendeur à la criée. CQFD.

Extrait de la vidéo :

C’est une expérience. Nous essayons de comprendre ce que cela signifie pour nous, éditeurs et journalistes, et aussi pour l’utilisateur à la maison. Nous ne sommes pas là pour gagner de l’argent mais nous n’en perdrons sûrement pas non plus. […] C’est le premier pas vers le passage des journaux vers nos ordinateurs de maison. Les ingénieurs le prédisent; mais c’est encore dans pas mal d’années.

La recherche de nouveaux canaux de diffusion de la Presse n’est donc pas nouvelle et, si elle peine encore à trouver les voies de al rentabilité, les pistes étaient déjà ouvertes depuis longtemps.

Je me demande si les publicitaire qui ont créé la pub se doutaient qu’un jour leur vision serait devenue réalité…

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *