En cette fin janvier, Apple fête les 25 ans du Mac.
Premier d’une longue série, qui ne connaîtra de réelles difficultés qu’en 1997, le Macintosh inaugure un nouveau rapport à la machine en proposant un écran graphique et une souris.

Steve Jobs, initiateur de la marque à la pomme reprendra les manettes en 1997 qu’on lui a retirées dès 1985. Il y insufflera de nouveau l’esprit d’innovation et mettra à profit les 150 millions de dollars injectés par Microsoft pour décliner les gammes iMac et MacBook.

En 2006, Apple laisse tomber les processeurs PowerPC au profit d’Intel et assure la compatibilité avec les produits Microsoft. Au quatrième trimestre 2008, Apple a vendu 2,5 millions de machines et réalisé un profit de plus de 10 milliards de dollars.

2009 retiendra également que Steve Job se retire, officiellement jusqu’en juin, pour s’occuper de sa santé. Il souffre d’un dérèglement hormonal qui lui impose un repos absolu.

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *