On remarquera que les anglo-saxons ne parlent pas de « confidentialité » (le mot existe : « confidentiality ») mais d’intimité (« privacy »). C’est légèrement différent. « privacy » fait résolument appel au caractère « privé » du propos, l’intimité de al personne. le terme de « confidentialité » est plus général, comme s’il voulait, justement, éviter de désigner la personne elle-même.

Bref. Je ne suis ni linguiste, ni sociologue, et encore moins psychanalyste. Je vais donc me conformer aux usages et utiliser le mot « confidentialité » dans mes traductions.

Traduction :

Bonjour ! Je suis Maile Ohye et je suis « support engineer » chez Google.

Dans cette deuxième vidéo de notre série sur la confidentialité, j’aimerais vous parler du type d’informations que Google utilise pour personnaliser vos actions de recherche.

Je vous montrerai quelques outils que nous avons développés pour vous aider à protéger votre intimité, tout en profitant de la meilleure expérience de recherche que la personnalisation peut offrir.

Le but de Google est de vous fournir exactement l’information que vous souhaitez, au moment où vous le souhaitez. A vec la quantité croissante d’information produite chaque jour, c’est une mission difficile. Parfois, il faut presque le deviner. Parceque les mêmes mots ou concepts, peuvent signifier des choses différentes pour plusieurs personnes.

Par exemple, disons que vous cherchez le mot « bass » (NDT : poisson destiné à la pêche sportive. cf. cet article de Wikipedia). Cherchez-vous un coin poissonneux ou plutôt une guitare ? Et à propos de « golf » : souhaitez-vous trouver le parcours le plus proche ou acheter une Volkswagen ?

Notre logiciel ne peut répondre à ces questions. Après tout vous êtes le seul à savoir exactement ce que vous cherchez. Mais les algorythmes de recherche, qui tiennent compte de vos préférences de recherche, peuvent faire des miracles. Voici comment.

Votre adresse IP et le nom de domaine du pays dans lequel vous faite votre recherche aident à augmenter la pertinence des résultats en prenant en compte votre localisation approximative. Donc si vous êtes à Chicago et que vous cherchez « football » sur google.com, vous obtenez des résultats différents que si vous faites la même recherche à Londre sur google.co.uk

Mais votre adresse IP et votre localisation ne nous apprennent rien sur vos propres centres d’intérêt. En savoir plus sur vous en particulier rend les résultats plus conformes à que vous souhaitez réellement. C’est là que votre compte Google entre en jeu.

Vous pouvez créer un compte google, qui consiste en un nom d’utilisateur et un mot de passe. C’est par exemple le cas lorsque vous créez un compte Gmail.

Votre email et votre mot de passe ne nous disent pas grand chose sur vous, comme votre nom, votre âge ou votre profession. Alors pourquoi en avons-nous besoin ? Et bien ils nous aident à déterminer que c’est bien vous qui utilisez l’ordinateur. Ils permettent de garder trace de l’historique de votre navigation web. Les choses que vous cherchez et les sites que vous visitez.

Nous pouvons utiliser votre historique web pour classer vos résultats de recherche, de façon à placer les choses qui vous intéressent en tête de liste.

Prenons cette recherche « bass ». Si votre historique montre que vous avez visité des sites consacrés aux Rolling Stones, vos résultats de recherche vont être concentrés sur (NDT : mot non compris. L’image met en valeur la guitare-basse). ET si votre historique montre que vous avez cherché de l’information à propos d’ « handicaps » et de « clubs », vos résultats de recherche seront plutôt orientés sur le jeu que sur la voiture.

Vous pouvez consulter votre historique web à tout moment. Connectez-vous simplememnt à votre compte Google et cliquez sur le lien « historique web ».

Qu’en est-il de la confidentialité ? Et bien vous contrôlez tous les aspects de votre historique web, y compris si vous voulez l’utiliser ou pas.

Supposons que vous cherchiez un cadeau pour votre mari et que vous souhaitez pas que votre recherche apparaisse dans l’historique web de l’ordinateur que vous paratagez. Pas de problème. Accédez simplement à votre historique web et cliquez « pause ». L’historique web stoppera l’archivage de vos recherches jusqu’à ce que vous le relanciez.

Peut-être souhaitez-vous que certains types de recherche ou de sites web restent privés. C’eszt simple : vous pouvez simplemement supprimer des entrées particulières que vosu ne voulez pas inclure à votre historique, ou vider votre historique complet d’un seul clic (NDT : l’image montre le bouton « clear history »).

Lorsque vous effectuez cette action, les seules informations dont nous conservons la trace sont celles dont nous avons parlé dans notre première vidéo : votre requête, l’adresse IP et le cookie. Mais aucune information personnelle.

Comme vous pouvez le constater, nous sommes en mesure de personnaliser vos résultats de recherche pour vous aider à trouver de l’info plus pertinente lorsque vous effectuez des recherches sur Google. Nous pensons aussi fermement que vous devez avoir le contrôle sur toutes les information que nous conservons dans votre historique web et du moment où nosu les utilisons pour personnaliser vos résultats de recherche.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la personnalisation des recherches et la confidentialité, visitez nos ressources sur la protection de la vie privée (NDT : « our privacy center ») sur www.google.com/privacy.html

Merci de votre attention, et merci de faire vos recherches sur Google.


NDT : Note du traducteur.

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *