Des chercheurs de Harvard ont déterminé, en s’appuyant sur une formule alambiquée, qu’une recherche effectuée sur Google consommait autant d’énergie que celle qui est nécessaire pour chauffer l’eau d’une tasse de thé.

Personnellement, je ne me sens pas concerné.
Je ne bois que du café.

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *