Rançon de la gloire ou effet pervers de la politique de restrictions due à la crise ? Toujours est-il que Google vient de connaître un deuxième pépin en moins d’un mois. Gmail s’est trouvé indisponible pendant 4 heures ce matin.

Gmail est un outil particulièrement apprécié des geeks ultra-connectés qui lui accordent une confiance aveugle. Ce fut donc un sevrage fort peu apprécié comme en témoigne les stats de Twitscoop :

La courbe de popularité du mot Gmail sur Twitter (source Twitscoop)

La courbe de popularité du mot Gmail sur Twitter (source Twitscoop)

Alors que le 31 janvier, les résultats de recherchent menaient invariablement vers un message d’erreur, cet événement nous rappelle que nul n’est à l’abri, pas même les leaders de leur secteur, pas même ceux qui communiquent sur leur fiabilité. Rappelons que Gmail propose de rassembler en son sein l’ensemble des moyens de communication des entreprises (nom de domaine, emails, sites web, documents bureautiques, stockage, sécurisation…). On peut gager que jamais aucun document ne sera persu (même si ce fut le cas aux tout débuts de l’histoire de Gmail) mais on peut s’attendre à quelques désagréments de service de cet ordre.

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *