Il y a quelques semaines j’ai fait l’acquisition d’un camescope de poche Kodak ZI6. Je souhaitais pouvoir capturer facilement et sans m’encombrer des séquences le plus naturellement possible, et si possible de bonne qualité même si c’est pour le web. C’est souvent au cours d’une discussion impromptue ou d’une situation fugace que survient le moment qu’il faut graver sur une carte SD. Et pas toujours facile de faire accepter une caméra, toujours impressionnante.

Avec son look de téléphone mobile, le ZI6 représente un atout, à ce niveau. Bien sûr, en bon geek que je suis, j’ai bien fait le tour de l’offre. Mes amis disposent déjà de Flip Mino ou Ultra. Le truc hype et must-have. Tout comme eux, ZI6 se définit par un format réduit, un écran de contrôle intégré, une prise en main verticale, un port USB intégré rétractable et un panneau de commande réduit aux fonctions de base. Dès la sortie de l’étui, l’activation du bouton ON/OFF rend ces petites machines opérationnelles dans les 2 à 3 secondes. Pas besoin de déplier un écran, de choisir un mode REC/PLAY, etc…

D’un point de vue technique, le ZI6 propose plusieurs modes de prise de vue : HD 16:9, VGA 4:3 et photo 4:3. Le format HD permet des prises de vue en 1280 x 720 px (720p) à 60 ou 30 images par secondes (fps). Une molette permet de régler l’objectif en mode normal ou macro.

Voici quelques exemples de vidéos réalisés avec un ZI6


Blue Mini Cooper — Kodak Zi6 from John Gruber on Vimeo.


I-70W Daytime from Joe Caldwell on Vimeo.


Test Kodak ZI6 from Philippe Bovigny on Vimeo.

Les points forts :

  • Très bonne fluidité de l’image et grande qualité de rendu des couleurs.
  • Qualité sonore acceptable (sauf source éloignée)
  • Rapport qualité-prix imbattable
  • Logiciel de téléchargement et de montage auto-installable en connexion USB.
  • Format de fichiers MOV compatible avec toutes les plate-formes sociales et les logiciels de montage
  • Zoom numérique x2
  • Mode Macro
  • Sorties HD et AV

Les points à améliorer :

  • Alimentation par piles rechargeables, « à l’ancienne » sur secteur 🙁
  • Pas de recharge en connexion USB. Il est même nécessaire de mettre sous tension pour cet usage.
  • Qualité d’image médiocre en faible luminosité
  • Angle un peu serré, rendant difficiles les prises de vue rapprochées

Pour rendre ce petit engin vraiment compétitif, je pense que d’autres fonctions devront lui être intégrées : stabilisation d’images, entrée micro, autonomie et autofocus. Peut-être pour une prochaine génération 😉


EDIT 02/12/2009 :
Voir mon article sur la lentille grand angle sur mon blog personnel.

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *