Je sais pas vous mais moi, Firefox, c’est mon navigateur préféré.
Bien sûr, notre métier nous oblige à connaître tous les autres, mais c’est vraiment celui qui me rend le plus de services. Mon enthousiasme provient de sa modularité, de sa rapidité et de sa fiabilité. Surtout depuis la version 3.

Ma confiance s’est pourtant trouvée émoussée la semaine dernière par la mésaventure qui a suivi la distribution de la mise à jour 3.0.2. En effet, elle provoquait la perte de la gestion des mots de passe. Je me demandais bien pourquoi un domaine si sensible, était passé au travers des mailles du filet.

Et puis je me suis suis rappelé que je suis moi aussi un programmeur, et que la problématique est la même, quelle que soit l’ampleur du projet : il est très difficile d’assurer la cohérence des modules lors des mises à jour, surtout lorsque les équipes sont nombreuses.

Alors, ne tenons pas rigueur à la fondation Mozilla de cet incident et faisons-lui crédit de sa bonne volonté.
Jusqu’à la prochaine…

Réagir

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *